Besoin d’aide ?
Contactez nous et nous vous aiderons ! 

Besoin d’aide ?

Prime CEE : un coup de pouce pour vos travaux de rénovation énergétique 

5 minutes de lecture

Sommaire

Sommaire

Partager cet article

Prime CEE : un coup de pouce pour vos travaux de rénovation énergétique 

À l’horizon 2050, l’État français s’est fixé comme objectif de réduire de 40% la consommation d’énergie. Pour accélérer la transition écologique et permettre aux Français de réaliser des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a mis en place des primes. La prime CEE, également appelée “prime énergie” fait partie de ces dispositifs d’aide aux travaux de rénovation

Découvrez les travaux à réaliser pour être éligible à la prime CEE ainsi que les barèmes et les montants de l’aide, avec les experts en rénovation énergétique d’IG Conseil

Prime énergie : définition

La prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) permet d’optimiser les performances énergétiques de votre logement. Elle est versée par les fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique, de chaleur ou de froid ou encore de carburant pour voiture, selon le principe de pollueur-payeur. 

Demande de certificats d’économies d’énergie : les conditions 

Conditions de travaux d’économies d’énergie pour demander les CEE

 

Afin de bénéficier des primes CEE, il est nécessaire de faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Chez IG Conseil, nous sommes certifiés QUALIBAT RGE, répertoriés par France Révov’ et mandataires de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Vous pouvez bénéficier des primes CEE si vous êtes locataire ou propriétaire d’un logement terminé depuis au moins deux ans. Les travaux peuvent concerner une résidence principale comme secondaire. 

 

Conditions de ressources et montants de la prime CEE 

Aucune condition de ressources n’est nécessaire pour être éligible à la prime CEE. Le montant des certificats d’économies d’énergie diffère selon les fournisseurs d’énergie, vos revenus et la nature et le gain énergétique de vos travaux. Pour estimer votre montant de droit aux aides, rendez-vous sur le site internet d’IG Conseil dans la rubrique “calculer mes aides”. 

Quels travaux effectuer pour bénéficier de la prime CEE ? 

Prime CEE pour des travaux d’isolation

Selon l’Observatoire national de la rénovation énergétique, 17% du parc immobilier français des résidences principales est considéré comme “passoire énergétique”, c’est-à-dire classé F ou G au titre du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Pour pallier ce problème, il est possible de recevoir la prime CEE en procédant à une isolation

 

    • des murs par l’intérieur (isolation thermique intérieure) ;

    • des combles perdus ; 

    • des toitures et rampants ; 

    • des planchers ; 

    • des toitures terrasses. 

 

 

Les poses de fenêtres avec un vitrage isolant ou la réalisation d’une fermeture isolante sont également éligibles aux certificats d’économies d’énergie. Ces travaux doivent être réalisés par un artisan RGE. 

 

Prime CEE pour des travaux d’énergie renouvelable 

De nombreuses installations peuvent mobiliser les énergies renouvelables pour chauffer l’air ambiant de votre logement ou l’eau sanitaire. Elles permettent de gagner en confort thermique tout en réalisant des économies substantielles sur les factures d’énergies. Pour bénéficier de la prime, il faut faire installer par un artisan RGE : 

 

    • une VMC double flux. 

 


 

Prime CEE pour des travaux de chauffage 

Pour réaliser des économies d’énergies tout en limitant sa dépendance aux énergies fossiles, il est enfin nécessaire de procéder au renouvellement de son système de chauffage. Vous pouvez financer le changement de votre chauffage en sollicitant une demande de prime CEE si un artisan RGE installe : 

 

    • un ballon thermodynamique ; 

    • une nouvelle chaudière haute performance énergétique ; 

    • un radiateur haute performance énergétique.
 

Une prime cumulable avec d’autres aides 

La prime Coup de pouce 

 

En plus de la prime CEE, il existe d’autres aides mises en place par le gouvernement. Depuis 2017, la prime “Coup de pouce d’économie d’énergie” optimise l’efficacité des CEE. Cette prime se décline en trois aides selon la nature de vos travaux tels que : la prime “coup de pouce énergie”, la prime “coup de pouce chauffage”, ou encore “coup de pouce isolation”. 

 

L’aide MaPrimeRévov

Vous pouvez cumuler les primes CEE à MaPrimeRévov. Le cumul des deux aides peut prendre en compte un pourcentage du montant de vos travaux d’économies d’énergie plus ou moins conséquent en fonction de vos revenus : 

 

    • 90 % si vous avez des revenus très modestes ;

    • 75 % si vous avez des revenus modestes ;

    • 60 % si vos revenus sont intermédiaires ; 

    • 40 % si vos revenus sont aisés. 
 

L’éco-Prêt à Taux Zéro 

Le gouvernement permet aux Français qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique de bénéficier d’un éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ), sans condition de ressources. Ce dispositif permet de souscrire un crédit sans faire d’avance sur la trésorerie et sans taux d’intérêt. Ce crédit peut atteindre jusqu’à 50 000 €, vous disposez ensuite de 15 ans après la fin de vos travaux de rénovation énergétique pour le rembourser. 

Enfin, vos travaux bénéficient d’une TVA à taux réduit à 5,5 %, contre 20 % habituellement. 

Pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique en toute quiétude, contactez les experts d’IG Conseil pour un devis personnalisé en quelques clics.

FAQ

 

Qui peut bénéficier de la prime CEE ? 

La prime CEE n’est pas conditionnée à vos revenus. Il est néanmoins nécessaire d’occuper un logement terminé depuis plus de 2 ans et de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement. (RGE)

 

Quel est le montant de la prime CEE ? 

Le montant de la prime CEE dépend de la nature de vos travaux énergétiques, du gain énergétique à l’issue de ces derniers et du fournisseur d’énergie. 

Tout savoir sur la rénovation
de son habitat
.

MaPrimeRENOV’

  MaPrimeRenov’ est une prime attribuée aux logements nécessitant des

Tout savoir sur la rénovation
de son habitat
.